Smartphone au volant, attention danger

 
 
Smartphone au volant, attention danger

Internet, textos, réseaux sociaux…, avec le smartphone nous pouvons désormais rester connecté partout et tout le temps. Mais au volant, l’utilisation de ce téléphone intelligent représente un réel danger. Impossible en effet de regarder simultanément la route et l’écran de son smartphone.

Comprendre le danger

Le syndrome FOMO

Le syndrome FOMO

 

FOMO pour "Fear Of Missing Out", ou en français, la peur de rater quelque chose et un besoin irrépressible d'être constamment en relation avec les autres, d'être au courant des dernières actualités, d'être joignables à tout moment.

 

Cette angoisse d'être coupé du monde rend les utilisateurs de smartphone quasiment incapables de résister au téléphone qui sonne ou qui vibre, à l'écran qui s'allume, au message qui s'affiche.

En France, les derniers chiffres sur l’utilisation du smartphone montrent l’attachement, mais aussi la dépendance à cet objet d’hyper-connectivité : chaque Français envoie en moyenne 156 SMS par semaine3 (contre 19 en 2009).

Pour 38% des conducteurs, regarder son smartphone lorsqu’il émet un son (appel, SMS, alertes, mels) est un réflexe. Le pourcentage s’élève à 67% pour les moins de 35 ans.
 3. Crédoc, "La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française", juin 2012 de Régis Bigot et Patricia Croutte.

 

Un bouleversement des comportements même au volant

Téléphone aux multiples fonctionnalités, le smartphone a bouleversé nos vies en nous permettant de rester connecté partout et tout le temps. Aujourd'hui, 24,1 millions de Français1 détiennent un smartphone.

Mais le smartphone a également bouleversé les comportements sur la route et son usage au volant se banalise : près d'un tiers des Français utilisent leur smartphone en conduisant. Ce chiffre est à multiplier par deux lorsqu’il s’agit des moins de 35 ans.

Les chiffres

infographie-dangers-texting

 

Quatre sources de distraction

Le smartphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l’attention d’un conducteur. Écrire un message en conduisant multiplie par conséquent le risque d’accident par 23 : il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant en moyenne 5 secondes.

 

infographie-les-distractions

Ce que dit la loi

L'utilisation d’un téléphone portable tenu en main est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de 3 points du permis de conduire. Le fait de consulter ou manipuler son téléphone est également interdit et est passible des mêmes sanctions.
 

Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit. Cette infraction est sanctionnée d’une contravention de 5ème classe d’un montant de 1 500 euros au maximum et d’un retrait de 3 points du permis de conduire. L’appareil peut être saisi par les forces de l’ordre et définitivement confisqué après condamnation du contrevenant par le tribunal.

L’usage du kit main libre est toléré, mais peut être retenu comme circonstance aggravante si, en cas d’accident, son utilisation est avérée en être la cause.

Pour plus d’informations : http://securite-routiere.gouv.fr/connaitre-les-regles/reglementation-et-sanctions/telephone

Lien vers le site de la sécurité routière – « Smartphone au volant, attention danger »

http://securite-routiere.gouv.fr/conseils-pour-une-route-plus-sure/dossiers-thematiques/smartphone-au-volant-attention-danger