Grippe aviaire

 

La grippe aviaire, également connue sous le nom d’influenza aviaire, est une maladie animale virale très contagieuse. Elle touche principalement les volailles et les oiseaux sauvages aquatiques, chez lesquels elle peut provoquer, dans sa forme hautement pathogène, des épisodes de mortalité.

La grippe influenza aviaire peut se transmettre par contacts directs entre oiseaux domestiques et sauvages et par contacts indirects à travers:

  • des véhicules;
  • du matériel;
  • des personnes;
  • des fientes, du lisier;
  • des résidus d’élevage.

Les symptômes de cette maladie sont principalement respiratoires, digestifs ou nerveux. Les formes graves se traduisent par une atteinte importante de l'état général des oiseaux conduisant à la mort rapide de tous les oiseaux.

L'épizootie actuelle a commencé en novembre 2021 en France et touche plus particulièrement la Somme depuis mai 2022.

Au vu de l’évolution défavorable de la situation en France métropolitaine, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau, a décidé le 30 septembre de relever le niveau de risque de "négligeable" à "modéré" sur l’ensemble du territoire national. Par conséquent des mesures de protection et de surveillance renforcées ont dès lors été mises en place pour tenter de protéger les élevages.

Dans le cadre du plan de lutte contre l’influenza aviaire, retrouvez les mesures de biosécurité à mettre en place :

Afin de limiter la diffusion du virus, qui peut avoir d’importantes conséquences économiques, il est rappelé à l’ensemble des professionnels de la filière volaille et aux particuliers de respecter strictement les mesures de biosécurité (notamment la mise à l’abri) dans les zones réglementées et de rester extrêmement vigilants.

La surveillance de la mortalité de l’avifaune sauvage est également renforcée et la découverte d’oiseaux sauvages morts doit faire l’objet d’une déclaration auprès du réseau de surveillance SAGIR en contactant :

- l’Office français de la biodiversité au numéro suivant : 03 22 24 51 63,

- la Fédération des chasseurs de la Somme au numéro suivant : 03 22 82 90 90.

Pour rappel, ce virus n’est pas transmissible à l’Homme, ni par contact avec les oiseaux, ni par consommation de viande de volailles ou d’œufs.

A lire dans cette rubrique