Journée internationale des Droits des femmes - 8 mars

 
 
Femmes - Hommes : des inégalités vers l’égalité

Journée internationale des Droits des femmes - 8 mars

Femmes - Hommes : des inégalités vers l’égalité

8 dates importantes pour le 8 mars !
La Journée internationale des droits des femmes marque un moment propice à la réflexion et à la recherche de solutions pour mettre fin aux inégalités de genre et promouvoir les droits des femmes.  Les sujets avancés sur la place publique visent à améliorer la condition de chacune des femmes dans le domaine économique, social, professionnel et lutter contre les violences faites aux femmes et les discriminations tout en soulignant le chemin parcouru.

Cette reconnaissance est le fruit du plaidoyer mondial des femmes, sur tous les continents, pour  faire reconnaître la place des femmes et leur participation à la vie sociale, politique et économique. Le chemin de cette reconnaissance fut douloureux à certaines époques. Il puise ses racines dans diverses manifestations et combats menés par les femmes.

Ainsi, les Nations Unies officialisent la Journée internationale des femmes en 1977, incitant ainsi tous les pays du monde à promouvoir les droits des femmes. La France, s’inscrit dans cet objectif et adopte officiellement, à partir de 1982, la date du 8 mars : 40 ans déjà.

Pour autant, l’avancée des droits des femmes en France est largement antérieure à l’adoption du 8 mars et pour en illustrer quelques exemples couvrant l’accès au sport, à la citoyenneté, à l’indépendance économique, à la protection de l’intégrité, au droit à la contraception et à l’avortement...

            1917 : création de la première fédération sportive féminine
C’est en 1917 que la fédération des sociétés Féminismes sportives de France est crée par Alice Milliat. Mais il faudra attendre… les prochains JOJournal officiel de Paris en 2024  pour connaître les premiers jeux  où la parité femmes-hommes sera respectée.
           1944 :Le droit de vote  
L’une des avancées importantes dans l’acquisition de l’égalité politique et sociale entre les femmes et les hommes est le « droit de vote et l’éligibilité des Françaises » instauré le 21 avril 1944 en affirmant que « les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». Les femmes ont voté, pour la première fois aux élections de 1945.
En cette période majeure pour la nation française qui se prépare aux élections présidentielles, ces avancées permettent aux femmes d’être sur le devant de la scène de par leur accès aux mandats électoraux et partie prenante de la vie politique nationale en tant qu’électrices, à égalité avec les hommes.
        
             1946 : L’égalité entre les sexes devient  un principe constitutionnel
L’évolution de l’égalité n’a fait que se renforcer dans le temps : depuis 1946, le préambule de la constitution de la 4ème république française, énonce que « la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme ». La réforme constitutionnelle de 1999, précise dans son article 3 « la Loi favorise l’égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et fonctions électives ». Les réformes constitutionnelles suivantes et le droit européen n’ont fait que renforcer la place des femmes dans la vie politique.
        
            1966  : droit pour les femmes d’exercer une activité professionnelle sans l’autorisation de leur mari
 l’année 1966 consacre le principe pour les femmes d’exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari et peuvent gérer leurs biens propres. Toutefois, ce n’est qu’en 1972 que le principe d’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes pour les travaux de valeur égale est reconnu. Enfin, la Loi établit en 1983 l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.
Evolution toujours d’actualité avec une nouvelle loi le 24 décembre 2021 qui vise à accélérer l’égalité économique et professionnelle entre les femmes et les hommes. (Quota de 40% de femmes aux postes de direction des grandes entreprises, l’index égalité, places réservées en priorité dans les crèches à vocation d’insertion professionnelle aux femmes seules avec enfants bénéficiaires de l’ASF)
         

          1975 :  ouverture du premier lieu d’accueil pour les femmes victimes de violences à Clichy.
La lutte contre les violences contre les femmes fait désormais l’objet d’une politique nationale interministérielle pour agir, de façon intensive et coordonnée, contre ce fléau qui génère, chaque année, de nombreux décès violents et impacte défavorablement bien des enfants et la vie des familles. La lutte contre les violences faites aux femmes est désormais « cause nationale » générant le 1er Premier Grenelle des violences conjugales de septembre 2019 à novembre 2019 (renforcement des mesures visant à lutter contre les violences faites aux femmes).
               30 novembre 2021 : entrée Joséphine Baker au Panthéon :
Joséphine Baker   est la 6e femme rentrée au Panthéon , à la suite de Simone Veil, Marie Curie , Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz , Sophie Berthelot
             23 décembre 2021 : gratuité des moyens de contraception :
La loi de financement de la sécurité sociale prévoit pour 2022 le remboursement de la contraception pour toutes les femmes jusqu’à 25 ans.
              23 février 2022 : Allongement du délai légal d’accès à l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse :
 La loi permettant l’allongement du délai légal d’accès à l'avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse a été adopté par le Parlement. Cette proposition de loi autorise également les sages-femmes à pratiquer des IVG instrumentales et allonge le délai de recours à l'IVG médicamenteuse en ville jusqu’à sept semaines.