Actualités

25 novembre : Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 
 
25 novembre : Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Le 25 novembre est l’occasion de rappeler l’importance des violences faites aux femmes partout dans le monde, celles-ci constituant une violation manifeste des droits humains les plus fondamentaux.

D’abord choisie par les organisations militantes en 1981, proclamée en 1999 par l’Assemblée générale des Nations Unies « Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes », cette date dédiée vise chaque année à mettre en place une mobilisation collective contre toutes les violences faites aux femmes, de définir le phénomène, de donner la parole aux professionnels qui accueillent, écoutent et accompagnent les victimes.

Ces violences sont plurielles : violences conjugales et intrafamiliales, psychologiques, sexuelles, sexistes et ce dès le plus jeune âge, harcèlement au travail et au sein de l’espace public, mariages forcés, mutilations génitales, prostitution, etc.

Du 25 novembre au 10 décembre, pour la Journée des droits de l’homme, « 16 jours d’activisme contre la violence sexiste » auront pour but de sensibiliser le public et mobiliser les gens partout dans le monde afin d’apporter des changements. Cette année, la campagne de « Tous UNIS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » vous invite à « Oranger le monde » couleur désignée par la campagne pour symboliser un avenir meilleur sans violence.

Pour en savoir plus : http://www.unwomen.org/fr/what-we-do/ending-violence-against-women/take-action/16-days-of-activism

Le Gouvernement a lancé le 30 septembre 2018 la campagne de communication "Réagir peut tout changer", destinée à l’entourage des victimes et aux témoins de violences sexistes et sexuelles.

Pour 2018, la priorité a été donnée à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, au regard de l’enjeu vital qu’elle représente.

Dans le cadre de la campagne "Réagir peut tout changer", quatre spots illustrent la diversité des cas selon le type de violence (sexistes ou sexuelles, verbales ou physiques) ou le cadre (sphère privée, sphère professionnelle et scolaire, ou encore espace public).

En complément, des vidéos d’une minute donnent la parole à des personnes qui ont été confrontées à des violences sexistes et sexuelles (victimes, témoins, professionnels, etc.).

Par le partage de ces expériences, le Gouvernement souhaite inciter chacun à réagir.

Le site stop-violences-femmes.gouv.fr, référence pour les victimes et les professionnels, sera enrichi d’une rubrique "Je suis témoin" pour aider toute personne à réagir face à des situations de violences sexistes et sexuelles. 

Aujourd’hui, dénoncer ne suffit plus : il faut désormais changer les comportements.

La campagne « Réagir peut tout changer » vise à mobiliser l’ensemble de la société française car chacun est concerné et doit se sentir concerné. Et plus particulièrement l’entourage, plus ou moins proche, et les potentiels témoins : il peut s’agir de la famille, des amis, des collègues, des personnes exposées à une scène de violence et/ou ayant eu connaissance de violences.

Harcèlement sexuel en milieu scolaire, harcèlement au travail, agression dans les transports ou violences conjugales, les 4 spots illustrent la diversité des violences subies. Dans chacune de ces situations, le témoin joue un rôle central, soit en désamorçant une situation dangereuse, en exprimant  son soutien à la victime, ou en l’invitant à se confier, à porter plainte.

« Réagir peut tout changer » s’inscrit dans le cadre de la Grande cause du quinquennat dédiée à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Découvrez les manifestations organisées en novembre à l'occasion de cette journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes du 25 novembre mais se se déclinera sur plusieurs jours et événements dans la Somme

> Liste des manifestations - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb