Actualités

Campagne betteravière : protocole d’engagement collectif pour renforcer la sécurité routière

 
 
Campagne betteravière : protocole d’engagement collectif pour renforcer la sécurité routière

Dans le département de la Somme, la filière betteravière représente 3 200 planteurs et environ 53 000 hectares, soit 11.5% de terres cultivées.

130 entreprises transportent des betteraves vers les trois sucreries du département (Roye, Sainte-Emilie et Eppeville) et vers deux situées dans le Pas-de-Calais (Boiry et Attin) et parcourent jusqu’à 75 000 km par jour.

Par nature, le transport des betteraves, pendant des campagnes d’une durée de 120 à 130 jours en moyenne, est susceptible d’affecter la sécurité routière dans le département de la Somme malgré toute la vigilance des acteurs de la filière : planteurs, sucreries, transporteurs. Conscients de ces désagréments possibles, les acteurs de cette filière s’engagent donc pour renforcer encore la sécurité de cette activité sur les routes.

Afin de prévenir les accidents et de renforcer la sécurité routière dans le département, un protocole d’engagement collectif pour renforcer la sécurité routière durant cette période a été signé le lundi 10 septembre 2018 avec pour signataires :  l’État, le Conseil Départemental, l’Association des Maires de la Somme, la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers, le syndicat betteravier CGB Somme, les sociétés « Cristal Union » , « Saint Louis Sucre » et « Tereos ».

Il a ainsi été convenu de ce qui suit :

L’État s’engage à :

- Proposer gratuitement des actions de sensibilisation à la sécurité routière à l’attention de la filière betteravière avant le début de chaque campagne et pendant celle-ci.

- Mettre en place des actions de formation à la demande des acteurs de la filière betteravière nécessaires au bon déroulement de la collecte et du transport des betteraves.

- Proposer des actions d’information à l’égard des élus et du conseil départemental.

- Faire respecter les dispositions de l’arrêté départemental relatif à la police de circulation et de conservation pour l’exploitation des dépôts agroalimentaires en bordure des routes départementales.

- Désigner un coordinateur « campagne betteravière » qui organisera régulièrement des réunions d’échanges entre les différentes parties prenantes sur le sujet du transport des betteraves.

Le Conseil départemental s’engage à :

- Transmettre toutes les informations utiles et notamment les autorisations de stationnement sur demi-chaussée des routes départementales de classe 3 et de classe 2 dont le trafic moyen journalier annuel est inférieur à 2000 véhicules, à la gendarmerie (edsr80@gendarmerie.interieur.gouv.fr).

- Informer les transporteurs et sucriers des calendriers et zones de travaux prévus, de la pose-dépose des barrières de dégel, des axes hors-gel (cartes actualisées), de la mise en place d’interdiction totale de circuler aux poids lourds suite à des intempéries et plus généralement de toutes informations susceptibles de modifier les axes empruntés et/ou interdictions temporaires de circuler.

 

L’Association des Maires de la Somme s’engage à :

- Sensibiliser les maires des communes du département à la nécessité d’échanger avec les acteurs de la filière betteravière, les services de l’Etat et du Conseil départemental afin d’éviter des situations de blocage sur les routes.

- Informer la gendarmerie des interdictions et restrictions de circulation dans les communes pour qu’elle puisse aider les transporteurs à emprunter des voies de circulation les mieux adaptées.

- Informer les services de l’Etat et du Conseil départemental.

- Communiquer ces différentes informations aux professionnels betteraviers signataires du Protocole.

La CGB Somme s’engage, par une communication active, à encourager ses adhérents à :

- Poursuivre la réduction de la tare terre.

- Anticiper le plus tôt possible le choix des emplacements de silos pour limiter les situations problématiques.

- Aménager des aires de chargements sécurisées.

- Maintenir au plus propre et entretenir les accès aux silos (bande de chargement ou chemins).

- Poser la signalisation nécessaire lors de la constitution des silos (arrachage des betteraves).

- Nettoyer la chaussée après la constitution des silos.

- Assister aux enlèvements de leurs silos de betteraves.

- Veiller au respect de la pose de la signalisation temporaire lors des chargements.

- Transmettre aux différents signataires du Protocole toutes les informations utiles.

 

 La Fédération Nationale des Transports Routiers s’engage, par une communication active, à encourager ses adhérents à :

- S’assurer que les camions en service présentent les équipements conformes.

- Respecter l’arrêté préfectoral de restriction de circulation des véhicules terrestres à moteur en charge à 44 tonnes circulant sur le réseau routier du département de la Somme.

- Respecter un intervalle entre chaque camion stationné permettant le rabattement.

- Respecter les règles du code de la route.

- Interdire les conversations téléphoniques au volant.

- Prescrire la sobriété sur la route.

- Exiger le port de la ceinture de sécurité.

- Respecter les vitesses autorisées et réduire les vitesses lors des déplacements à vide.

- Intégrer les moments de repos dans le calcul des temps de trajet.

- Mettre en place des actions de sensibilisation au risque routier.

- Respecter les consignes des donneurs d’ordre (sucreries) notamment les circuits de camions.

- Transmettre aux différents signataires du Protocole toutes les informations utiles.

Les sucreries s’engagent à :

- Poursuivre leur engagement sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (agriculture durable, développement local, santé et sécurité, performance).

- Mettre en place des actions de sensibilisation et de prévention sur la sécurité des personnes.

- Mener des actions de prévention et d’analyse des risques.

- Refuser la rémunération des chargements en excédent.

- Réduire la tare terre par un déterrage des betteraves avant chargement.

- Mettre à disposition du matériel de lavage (un point d’eau ou une station de lavage) pour les camions lors de la campagne betteravière.

- Proposer, en appui des agriculteurs, des aides techniques, financières et/ou en matériaux de remblais pour la mise en sécurité des accès silos.

- Contribuer à la salubrité des silos et de leur environnement par la mise à disposition de poubelles sur le site de l’usine.

- Sensibiliser les entreprises de chargement et de déterrage contre les dépôts de terre sur la chaussée lors des sorties de chantier.