Actualités

Célébration de la Sainte Geneniève et inauguration de la salle Paul Fontan

 
 
Célébration de la Sainte Geneniève et inauguration de la salle Paul Fontan

Philippe De Mester, préfet de la Somme, a assisté le jeudi 30 novembre 2017 à la célébration de la Sainte Geneviève, patronne des gendarmes, par le groupement de gendarmerie départementale de la Somme.

A l'issue de cette cérémonie, un hommage a été rendu au capitaine Paul Fontan, mort au combat lors de la première Guerre mondiale. Une salle portant son nom a été inaugurée à la caserne Garin.

20171130_190730

----------

La carrière du capitaine Fontan

Né le 30 octobre 1880, à Aignan (Gers), Paul Fontan entre au service comme engagé pour trois ans en tant qu'élève de 2eme classe à l'École Spéciale Militaire de Saint-Cyr. Il est nommé sous-lieutenant, le 1er octobre 1902 au 157eme régiment d’infanterie et cité à l’ordre du 14eme corps d’armée (1) le 4 mars 1904.

Paul Fontan est décoré, par décision présidentielle, de la Médaille d’Honneur (bronze) pour acte de courage et de dévouement pour son attitude lors de la catastrophe du col de la Parre, le 4 juin 1904.

Il est nommé lieutenant au 157eme régiment d’infanterie le 1er octobre 1904, puis commandant de l’arrondissement de Mauléon de la compagnie des Basses-Pyrénées, le 11 juillet 1908.

Il est affecté au régiment d’infanterie de la Garde républicaine, à la 8eme compagnie du 2eme bataillon, à Paris, le 22 mars 1912.

Le 4 mai 1912, il est décoré de la Médaille d’Honneur (or) pour actes de courage et de dévouement et cité à l’ordre de la Légion pour s’être distingué d’une façon toute particulière lors de la capture de la bande à Bonnot (2).

Paul Fontan est détaché volontaire au 99eme régiment d’infanterie pour la durée de la guerre, le 16 octobre 1914 et nommé capitaine à titre temporaire et commandant de compagnie le 25 octobre de la même année.

Le capitaine Fontan est tué d’un coup de feu à la tête aux combats de Mametz et Maricourt (Somme), le 18 décembre 1914. Il est cité à l’ordre de l’armée et nommé chevalier de la Légion d’Honneur (2eme citation) (3).

Le détail des citations
  1. citation à l’ordre du 14eme corps d’armée le 4 mars 1904

« Le 22 février 1904, faisant partie d’un détachement chargé d’exécuter la reconnaissance du col de la Parre et dont l’avant-garde venait d’être entraînée par une avalanche qui avait enseveli presque tous les hommes sous la neige s’est porté sans hésitation au secours des victimes sur le terrain de l’accident avec tous les militaires du détachement. Ne tenant pas compte du danger, n’a pas cessé pendant plus de deux heures de prodiguer des soins aux blessés. Pendant la marche s’est appliqué à maintenir le moral de la troupe et a donné, en cette circonstance, un bel exemple de dévouement et de courage. »

2. citation à l’ordre de la légion de la Garde républicaine le 4 mai 1912

« A Choisy-le-Roi, le 28 avril 1912, commandant un détachement requis pour coopérer à l’arrestation de deux assassins dangereux, armés d’un revolver et réfugiés dans une maison isolée, le lieutenant Fontan contribue activement à leur capture en venant placer, au péril de sa vie et à trois reprises différentes, des explosifs au pied de cette maison qu’il parvient à faire sauter. Il pénètre ensuite le premier dans l’immeuble en flammes. »

3. citation à l’ordre de l’armée au journal officiel du 28 janvier 1915

« Officier d’une bravoure et d’une énergie à toute épreuve. Est tombé glorieusement à la tête de sa compagnie en donnant des ordres pour la préparation de l’attaque de la position ennemie, le 18 décembre 1914. »

Source : Garde républicaine