Actualités

Cérémonie du centenaire de la bataille d’Amiens - Une réussite franco-britannique

 
 
Cérémonie du centenaire de la bataille d’Amiens - Une réussite franco-britannique

Philippe DE MESTER, préfet de la Somme, se félicite de la parfaite réussite de la cérémonie du centenaire de la bataille d’Amiens qui s’est déroulée le mercredi 8 août 2018.

Cette cérémonie est l’aboutissement d’un long travail partenarial de plus de six mois avec la Mission du centenaire, les différents services britanniques, la mairie d’Amiens et en association avec les nations participantes (Allemagne, Australie, Canada et États-Unis).

L’initiative de cette cérémonie commémorative revient aux britanniques. Le gouvernement français s’y est aussitôt associé en tant que co-organisateur et a missionné le préfet de la Somme pour la mise en place de cet événement.

C’est dans un très bon esprit que les différents intervenants ont préparé cet événement dont l’organisation et la responsabilité a bien reposé finalement, sur les services français. Le préfet tient à adresser publiquement ses félicitations à tous les services qui ont conduit de façon remarquable cette organisation.
Ainsi, les comités de pilotage internationaux et groupes de travail franco-britanniques associant les partenaires ont été organisés à la préfecture de la Somme.

La sécurité des personnes a été assurée par la direction départementale de la sécurité publique de la Somme, renforcée par des effectifs de la zone de défense Nord et avec l’aide de la police municipale d’Amiens (ainsi que des services de la commune pour une partie du barriérage et des tentes de contrôle).
La gendarmerie a quant à elle assuré l’escorte des cortèges, dont la gestion était assurée par le Service De La Protection. Ce service avait également en charge la protection des personnalités étrangères (Duc de Cambridge et Mme Theresa May notamment).

Un dispositif sanitaire d’assistance et de secours aux personnes a mobilisé le SDISService départemental d'incendie et de secours, le SAMUService d'aide médicale urgente et la Croix-rouge et a permis la prise en charge de 12 personnes pour des pathologies mineures.

L’organisation de l’accueil et du contrôle des invités a été partagée entre les pays pour les 2000 invités, dont 800 français, de la cathédrale. Les services de la préfecture ont organisé les invitations et l’accueil des 1200 invités du parvis. Ces derniers se sont vu remettre un sac contenant une casquette et une bouteille d’eau offerts par la Mission centenaire et une plaquette cérémonielle en français, réalisée et offerte par le préfet.

La remise des gerbes au pied des plaques commémoratives s’est effectuée, à la demande du préfet, par des enfants d’Amiens, notamment de l’école des Violettes, encadrés par Gérard LOBRY, son directeur.

La partie militaire a été gérée pour la France par le colonel Fouyet, conseiller militaire du préfet.
La représentation militaire était assurée par la musique de l’armée blindée cavalerie de Metz, groupe prestigieux qui évolue dans le milieu civil et militaire tant en France qu’à l’étranger, par une section de la base aérienne 110 de Creil et par une section du 132ème bataillon cynophile de Suippes, héritier du 132ème régiment d’infanterie qui a combattu et s’est illustré dans la Somme lors de la bataille d’Amiens.

C’est rendre justice à tous les agents de ces services que de souligner qu’ils ont assuré la part prépondérante du travail et que la réussite leur appartient majoritairement.

Enfin, en attribuant cette cérémonie aux seuls britanniques, on peut déplorer que cela contribue à l’effacement dans la mémoire collective du souvenir des soldats français et coloniaux ayant combattu lors de cette offensive. Comme tous ceux qui ont donné leur vie dans ces combats, ne les oublions pas.