Actualités

Déplacement de Julien Denormandie dans la Somme, le vendredi 28 septembre 2018

 
 
Déplacement de Julien Denormandie dans la Somme, le vendredi 28 septembre 2018

Le Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, s'est rendu dans la Somme le vendredi 28 septembre sur le thème de l’hébergement et du logement.

Le plan quinquennal pour le Logement d’Abord, lancé par le gouvernement au printemps dernier et rappelé par le Président de la République lors de son discours sur la Stratégie pauvreté le 13 septembre vise à réformer l’accès au logement pour les personnes sans-domicile.

L’ambition du gouvernement est de passer d’une réponse construite dans l’urgence s’appuyant majoritairement sur des places d’hébergement avec des parcours souvent longs et coûteux, à un accès direct au logement avec un accompagnement social adapté aux besoins des individus. Cette nouvelle stratégie a pour ambition de diminuer de manière significative le nombre de personnes sans domicile d’ici 2022.

Julien DENORMANDIE a commencé le déplacement par la visite de la pension de famille Hélène LOCKERT gérée par l’association APREMIS, qui agit contre l’exclusion sociale, tout particulièrement par l’accompagnement des personnes en situation de mal-logement ou exclues du logement.

Il s'est ensuite rendu aux premières Assises nationales du Logement d’Abord. Rassemblant des élus, des acteurs de terrains et des associations autour de tables ronde d’ateliers et de conférence, ces assises ont permis d’expliquer le Logement d’abord et d’en faire un premier bilan.

La visite s'est poursuivie à Abbeville avec la signature la convention Action Coeur de Ville de la commune avec Nicolas DUMONT, Maire d’Abbeville. Il a été rappelé à cette occasion que le programme Action Coeur de Ville fait bénéficier à 222 villes d’un plan d’investissement de cinq milliards d’euros sur cinq ans pour revitaliser leurs centres-villes. C’est aussi un changement de méthode car ce sont les maires, les élus et les acteurs locaux qui élaboreront leurs propres projets d’aménagement, en fonction des besoins réels et des spécificités de leurs territoires.