Actualités

Coronavirus - La préfecture de la Somme communique

 
 
Coronavirus - La préfecture de la Somme communique

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 s’est propagée depuis la Chine.

Retrouvez toutes les informations concernant le COVID-19 sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Point de situation au 30 mai 2020

Accéder à :

Renforcement des mesures de soutien aux EHPAD - Communication ARS Hauts-de-France

Enjeux économiques et sociaux

Informations générales

Le don de sang

Informations Bison futé aux transporteurs

Informations du groupe La Poste

Liste des marchés ayant obtenu une dérogation dans le département

----------

Point de situation au 30 mai 2020

A l’issue d’une première phase de trois semaines de déconfinement, la tendance sanitaire présente des indicateurs favorables qui ont permis au département de passer en zone « verte ».

La situation épidémiologique dans les Hauts-de-France, avec 13 348 cas confirmés au 29 mai, voit en effet les prises en charge de cas COVID par les établissements hospitaliers continuer leur diminution. La tendance départementale est à la baisse des nouveaux cas de personnes contaminées admises en milieu hospitalier avec 133 patients pris en charge au 29 mai. 401 résidents en EPHAD et structures d'accueil des personnes âgées sont atteints du COVID. Au total à ce jour, 215 décès en milieu hospitalier et 102 en EPHAD et structures d'accueil pour personnes âgées sont à déplorer.

 A la suite de l’allocution du Premier ministre ce jeudi 28 mai, le déconfinement se poursuit dans une deuxième étape engagée à compter du 2 juin. Pendant une période de 3 semaines, la reprise de nombreuses activités pourra être engagée dans de multiples pans de la vie socio-économique. Un décret réglementaire sera publié et traduira ces évolutions dans un nouveau cadre juridique d’ici le 2 juin. Ainsi, la prochaine étape du déconfinement est fixée au 22 juin pour une réévaluation de la situation sanitaire.

Il vous est possible de trouver le support de présentation du Gouvernement qui détaille les principales évolutions du déconfinement au lien suivant :

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2020/05/presentation_-_2eme_etape_du_plan_de_deconfinement_-_28.05.2020.pdf

Ainsi, pourront rouvrir dès ce week-end, les parcs et jardins.

Il convient néanmoins de rester vigilant et de continuer de respecter les règles sanitaires et le port du masque dès que la situation l’exige. Cette vigilance maximale doit plus particulièrement être appliquée par les personnes vulnérables et celles qui les entourent. Notre civisme demeurera le meilleur moyen de prévenir tout rebond épidémique.

Vous trouverez ci-dessous des éléments plus détaillés sur différents points :

1. Afin de garantir et de faciliter l’accès aux consultations et tests du Covid-19 pour toutes les personnes qui en auraient besoin, une campagne de consultations et de tests a été organisée depuis le mardi 26 mai dans plusieurs villes de la Somme.

Dans la période de déconfinement engagée depuis le 11 mai et alors que les contacts sociaux reprennent progressivement, cette campagne consiste à proposer à la population de bénéficier d’une consultation médicale et d’un test de dépistage du Covid-19, réalisés gratuitement, sur place, sans rendez-vous ni ordonnance.

Cette démarche consiste à aller au contact des populations, notamment les plus éloignées du système de soins, pour réduire les inégalités et les difficultés que peuvent rencontrer des habitants pour accéder à un médecin traitant et à un test. En outre, elle permet de répondre aux questions que se pose la population sur le Covid-19. En allant au contact des populations, cette démarche s'inscrit plus largement dans la stratégie du Projet régional de santé 2018-2028.

Cette campagne permet ainsi de mieux identifier les possibles chaînes de transmission du virus et de mettre en place les mesures adaptées en matière de prise en charge médicale et d'isolement.

L’Agence régionale de santé des Hauts-de-France met ainsi en place sur le terrain, en lien avec la Préfecture de la Somme, la Caisse primaire d’assurance maladie, le Centre hospitalier universitaire d’Amiens, le Service d’incendie et de secours de la Somme et les communes, des centres Covid-19 mobiles et temporaires dans les villes d’Amiens (les 26, 27 et 28 mai), d’Abbeville (les 4 et 5 juin) et de Ham (le 3 juin).

Les deux centres installés à Amiens ont permis de réaliser 671 tests dont 1 seul est à ce stade positif. Ces résultats confortent le constat d’une réduction de la circulation du virus dans le département. L’installation de deux nouveaux centres ces prochains jours, à Abbeville et à Ham, permettra de consolider ces résultats.

2. La reprise dans les écolessuit une tendance croissante, aussi bien en nombre d'établissements qu'en nombre d'élèves accueillis. Cette reprise va continuer de s'étendre à d'autres niveaux d'enseignement.

Si 58% des écoles ont été ouvertes dans le département pour la première semaine du déconfinement, 77 % d'entre elles l'étaient au 26 mai. Ces écoles accueillent aujourd'hui 6 665 élèves ce qui représente près de 8 fois plus d'enfants que le 12 mai. Cette reprise progressive, puisque près de 46 000 élèves doivent retourner sur les bancs des écoles dans la Somme, permet un respecter les règles sanitaires prévues par les protocoles.

A compter du 2 juin, toutes les écoles devront assurer un accueil systématique des élèves, au moins une partie de la semaine. La réouverture des collèges et lycées généraux, technologiques et professionnels va s'accélérer.

3. Toutes les communes du département sont dotées en masques pour leurs habitants : les livraisons et distributions engagées dès le 11 mai continueront dans les prochains jours et les prochaines semaines.

Grâce à l’initiative du Conseil régional, l’ensemble des habitants du département sera doté a minima d’un masque. Depuis le 9 mai, plusieurs vagues de livraisons ont pu être réalisées dans 675 communes du département par l’intermédiaire de la gendarmerie qui en assure la répartition auprès des maires. Des livraisons complémentaires seront réalisées dans les prochaines semaines.

Les masques commandés via la commande groupée portée par le Conseil départemental ont fait l’objet d’une première livraison à la gendarmerie cette semaine. Dans les prochains jours, la gendarmerie réceptionnera de nouvelles livraisons qui permettront de distribuer ces masques auprès des maires la semaine prochaine. Pour rappel, cette commande permettra de distribuer 448 000 masques. Il est possible pour les communes qui ne l’auraient pas encore fait de bénéficier de cette commande groupée en prenant l’attache des services du Conseil départemental (par mail : commande.masques@somme.fr  ; par téléphone : 03 22 71 81 71).

Les services de la préfecture ont pu s’assurer qu’aucune commune du département n’était dépourvue de masques pour sa population. Cette sécurité garantie par l’État a déjà donné lieu à la livraison de plus de 4600 masques à 6 communes du département. Je rappelle ainsi qu’il est possible de saisir les services de la préfecture pour bénéficier de cette aide (par mail : pref-defense-protection-civile@somme.gouv.fr  ; par tel : 03 22 97 80 80).

Pour rappel, les maires sont chargés de la distribution des masques auprès des habitants. La gendarmerie assure à cet égard la répartition des commandes du Conseil régional, du Conseil départemental et de l’État auprès des maires : elle réceptionne les livraisons en un point unique dans le département et les répartit dans les communes.

4. L’État soutient financièrement les collectivités territoriales pour faire face à la crise sanitaire.

Afin de soutenir l’action des collectivités territoriales pendant la période d’urgence sanitaire, plusieurs leviers ont été mobilisés :

S’agissant des recettes de fonctionnement, une visibilité sur le montant de la dotation globale de fonctionnement (DGF) a été apportée aux collectivités. Lamobilisation des services de l’État a permis d’informer les collectivités du montant de DGF dont elles bénéficieront en 2020 dès le début du mois d’avril. Cette dotation est la principale dotation de l’État aux collectivités locales. Au niveau national, elle s’élève à 27 milliards d’euros. Pour la Somme, l’enveloppe dévolue aux communes et aux établissements publics de coopération intercommunale passe de plus de 161 millions en 2019 à plus de 162 millions en 2020 soit une hausse de 0,8%. La majorité des communes (397 soit 51% des communes) connaissent ainsi une hausse de DGF pour l’année 2020.

S’agissant de l’investissement, les principales subventions à l’investissement sont en cours de notification pour un montant de plus de 19,6 millions d’euros. Les avances et acomptes seront effectués rapidement, sur demande des collectivités, afin que la mobilisation des crédits leur permette de payer dans les meilleurs délais les entreprises.

Des mesures de soutien à la trésorerie des collectivités sont intervenues en complément des modalités habituelles de financement (facilitation des avances sur le versement du fond de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée, avances sur les versements fiscaux).

Enfin, un dispositif d’écoute et de suivi est réalisé par les services de la préfecture, des sous-préfectures et de la direction départementale des finances publiques au profit des collectivités en difficulté pour un accompagnement adapté.

5. La reprise des offices religieux s'organise progressivement dans le respect des règles sanitaires et sans poser de difficulté.

Dans sa décision du 18 mai, le Conseil d’État a rappelé que la liberté de culte est une liberté fondamentale dont une composante essentielle est le droit de participer collectivement à des cérémonies, en particulier dans les lieux de culte. Elle doit être conciliée avec l'objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé. Aussi, les établissements de culte ont été autorisés à recevoir du public dans le respect des règles sanitaires dès le 23 mai.

Dans ce contexte, les responsables des cultes ont été contactés le samedi 23 mai par la préfecture afin de préparer les modalités de la reprise des cultes en présence du public. Si certains offices ont ainsi pu être organisés dès le week-end dernier, chaque culte organise une reprise progressive en fonction des contraintes spatiales avec lesquelles il doit concilier le respect des règles sanitaires.

6. La cellule de suivi de la crise sanitaire installée en préfecture a permis d’accompagner un grand nombre d’acteurs du département et maintient son écoute pour la seconde phase du déconfinement.

Depuis le 17 mars, la préfecture a en effet reçu de nombreuses demandes : plus de 2900 appels et 2100 mails ont été reçus.

En outre, les services de la préfecture ont pris l’initiative de contacter de nombreux acteurs du département pour les accompagner dans les périodes de confinement et de déconfinement. Plus de 900 entreprises ont ainsi été contactées pour s’assurer de leur suivi. Les maires de la Somme ont tous été contactés à 6 reprises depuis le début du confinement.

-------------

L’ARS Hauts-de-France renforce les mesures de soutien aux Ehpad de la région - Communication du 26 mars 2020

Retrouvez toutes les informations de l'ARS Hauts-de-France : https://www.hauts-de-france.ars.sante.fr/

Pour venir en aide aux Ehpad, l’ARSAgence Régionale de Santé renforce le dispositif d’accompagnement déjà mis en place et prend 11 mesures nouvelles pour accentuer la présence médicale auprès des résidents, soutenir les professionnels de santé et les personnels des Ehpad, améliorer le parcours de soins des personnes âgées prises en charge. L’ARSAgence Régionale de Santé financera notamment le renforcement du temps médical dans ces structures.

> Voir le communiqué - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,48 Mb

---------------

Pour rappel, il est possible de contacter la préfecture de 9h00 à 19h00 au numéro suivant : le 03 22 97 80 80. Les mails peuvent être envoyés à la préfecture à l'adresse pref-covid19@somme.gouv.fr

----------------

Enjeux économiques et sociaux

- Les acteurs socio-économiques des Hauts-de-France proposent un numéro unique (0 359 750 100) pour répondre à toutes les questions que vous vous posez.
Le 0 359 750 100 est actif pour la Cellule d’appui aux entreprises et de continuité économique de la Direccte (activité partielle, mesures de soutien économique...) et sera étendu aux renseignements en droit du travail.
- Mesures d’accompagnement économique dans les Hauts-de-France (20 mars 2020)
- Communiqué de presse régional sur la mobilisation de tous les acteurs dans les Hauts-de-France (20 mars 2020)

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Direccte Hauts-de-France : http://hauts-de-france.direccte.gouv.fr/Les acteurs socio-économiques des Hauts-de-France proposent un numéro unique (0 359 750 100 du lundi au vendredi, de 9h00 à 18h00) pour répondre à toutes les questions que se posent les entreprises et les salariés.

- Les délais de paiement (DDFIP - URSSAFUnion de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales)
Les entreprises qui le souhaitent peuvent reporter sans justification, sans formalité, sans pénamité, le paiement des cotisations sociales et impôts dus en mars et avril 2020 aux échéances suivantes : 15 mars/20 mars/ 31 mars/ 5 avril.
Pour plus de renseignement : http://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises ou  dge@finances.gouv.fr

- L'activité partielle
La procédure de demande d'autorisation d'activité partielle à l'administration est entièrement dématérialisée sur le site suivant : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr

-Les garanties d'emprunts par Bpifrance :
Il est possible d'obtenir des informations au n° vert: 0 969 370 240

Communiqué de presse, BPIfrance et la Fédération bancaire française (FBF) annoncent le lancement dès mercredi des prêts garantis par l'Etat - 24-03-2020

Questions/Réponses - Prêt garanti par l'Etat

- Une mission de médiation du crédit est assurée par la Banque de France
Les correspondants TPE-PMEPetites et moyennes entreprises de la Banque de France sont mobilisés dans chaque département pour vous accompagner :
0.800.08.32.08 (numéro gratuit)
  @ : tpme80@banque-france.fr
  https://entreprises.banque-france.fr/page-sommaire/mon-correspondant-tpe-dans-chaque-departement
Le médiateur du crédit auprès de la Banque de France peut être joint pour tout refus de financement au 0810.00.1210
Pour toute information complémentaire : https://mediateur-credit.banque-france.fr/

- Pour les salariés devant assurer des gardes d'enfant de moins de 16 ans
Lorsque le télé-travail n'est pas possible et qu'il n'y a pas de solution de garde, le salarié peut demander un arrêt de travail indemnisé, sans délai de carence, et valable le temps que durera la fermeture de la structure d'accueil de l'enfant. Il s'agit d'un arrêt maladie qui ne nécessite pas d'aller chez le médecin pour obtenir un certificat. L'employeur ne peut refuser cet arrêt ; il doit le déclarer et envoyer l'attestation à  l'assurance maladie. Toutes les informations sont sur le site  https://declare.ameli.fr

 - Le don de sang
La préfecture de la Somme invite l'ensemble des donneurs de sang à rester mobilisés.
Dans le contexte de lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19, il est essentiel de veiller au maintien de l'autosuffisance nationale en produits sanguins labiles. Les collectes de sang sont indispensables à  la vie de la Nation et les ruptures de stocks départementaux doivent être anticipées.
Afin de répondre aux besoins quotidiens des patients, les donneurs de sang non exposés à  un risque doivent pouvoir continuer à  donner leur sang. Les collectes restent autorisées et l'établissement français du sang (EFS) organise des collectes mobiles respectant les règles de sécurité sanitaire. Il est demandé aux élus de maintenir les prêts de salle dédiées à l'EFS, et chaque donneur est invité à  maintenir son engagement.
En cas de développement de symptômes respiratoires, d'état fébrile ou syndrome grippal dans les jours suivant le don, il convient d'en informer l'EFS sans délai.
Pour trouver un point de collecte : https://dondesang.efs.sante.fr

----------

Infos Bison futé aux transporteurs

L'Etat a mis en ligne sur Bison Futé deux cartes plus particulièrement destinées aux transporteurs et visant à référencer la localisation des aires de repos et de services sur le réseau routier national ainsi que les centres techniques.
Concernant la carte des aires de repos et de services, la carte précise l'ouverture ou non de l'aire, sa nature (aire de repos ou de services), l'existence de stationnement pour les poids-lourds, la présence et l'état de disponibilité de toilettes, de restauration (vente à emporter), et de douches.
Vous pouvez consulter les deux cartes à cette adresse :https://www.bison-fute.gouv.fr/actualites.html

Bison Futé annonce qu'une boite mail dédiée est désormais ouverte aux transporteurs routiers pour poser leurs questions au Ministère de la transition écologique et solidaire afin de faciliter l'acheminement des marchandises pendant cette crise.

est également mis en place pour compléter ce service: 0805 040 140. Les appels sont pris en charge 7j/7, de 9h à 18h, par des agents du Ministère.

---------------

Informations générales concernant l'activité du groupe La Poste en Picardie

Courriers aux maires

Points de contacts La Poste en activité :

> Voir le point de situation - format : XLSX sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,01 Mb

Pour connaître les bureaux de Poste ouverts près de chez vous : https://www.laposte.fr/particulier/outils/trouver-un-bureau-de-poste

S'ajoute aux bureaux de poste ouverts consultables via ce lien, le bureau Amiens Beauvillé.

Liste des points d'accueil clients, des agences postales communales et les relais la Poste commerçants ouverts :

> Consulter la liste - format : XLSX sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,01 Mb

Prendre attache avec ces points, agences et relais pour connaître leurs jours et horaires précis d'ouverture

----------------

INFORMATIONS GENERALES

- Point sur les stations essence du département qui acceptent le paiement par chèque ou espèces

> - Voir le détail - format : ODS sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

- vous souhaitez vous rendre utile, donner de votre temps pour aider les plus démunis et les plus vulnérables. Une plateforme de mobilisation civique jeveuxaider.gouv.fr en lien avec les réseaux associatifs vient d'ouvrir. Elle vous permet d'aider les différentes structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) dans leurs missions :
plateforme de mobilisation citoyenne jeveuxaider.gouv.fr

- Informations du ministère de l'Economie et des Finances : https://www.economie.gouv.fr/

Soutien aux entreprises , start-up mesures de soutien économique

- Informations du ministère de la Transition écologique et solidaire : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr /

Contrôle technique des véhicules , soutien aux transporteurs, recommandations aux gens de mer , etc...

- Informations du ministère du travail : https://travail-emploi.gouv.fr/

Renfort de la chaîne de travail agricole, employeurs inclusifs, activité partielle,....retrouvez le foire aux questions

Fiches conseils métiers pour les employeurs et les salariés

Mise en place d'une plateforme mobilisationemploi.gouv.fr à disposition des demandeurs d'emploi

- Informations du ministère de l'Education nationale :

Recommandations pour les établissements scolaires et les personnels

- Information sur les déchetteries ouvertes dans le département

> Cartographie des déchetteries - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,42 Mb