Rénovation urbaine et politique de la ville

NPNRU 2014-2024

 
   
   

1 - Communauté d’agglomération Amiens Métropole (CAAM)

À Amiens Métropole, 3 quartiers bénéficient par convention depuis le 12 mars 2020 d’aide financière de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et d’autres partenaires : les quartiers d’intérêt national d’Etouvie, d’Amiens Nord et le quartier d’intérêt régional de Pierre Rollin. L’objectif est de renforcer l’attractivité de ces quartiers en améliorant la qualité de vie des habitants et en diversifiant l’habitat.

plan_situation_QPV_AMIENS

Plan de situation des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) - Amiens

Historique des quartiers prioritaires de la politique de la ville

Amiens Nord

Caractérisés par la présence de grands ensembles, les quartiers Nord ont été construits à partir de 1959 pour répondre à l’importante poussée démographique générée par l’essor de la zone industrielle. Le quartier compte aujourd’hui 13 800 habitants. L’habitat y est à 70% composé de logements sociaux ; ce qui représente 23% du parc social de l’agglomération pour 8% de sa population. Les difficultés sociales sont fortement marquées.

Les quartiers Nord bénéficient des dispositifs de la politique de la ville depuis les années 80. Un renforcement des dispositifs de police et d’accompagnement social, de gros travaux de rénovation urbaine ou des outils de développement économique comme les zones franches urbaines (ZFU) y sont déployés depuis le lancement du Grand Projet de Ville à la fin des années 90.

Proche du centre-ville, le quartier est pleinement intégré aux grands projets du nord de l’agglomération (arrivée de l’université sur le site de la citadelle, construction d’un nouveau centre commercial…) qui lui apportent une ouverture et des connexions renforcées  avec le centre-ville d’Amiens grâce notamment au bus à haut niveau de service (BHNS). Le quartier se démarque par une vie associative particulièrement dynamique et par la renommée régionale de son marché hebdomadaire.

Néanmoins, si l’image du quartier change progressivement, la population des quartiers nord reste fragile. Le revenu médian est de 6 790 € contre 17 000 € sur la ville d’Amiens. Le chômage atteint un taux de 33%. En 2015, la nouvelle géographie prioritaire est élargie à l’Est intégrant les ensembles d’habitat social de Marivaux et de Denis Cordonnier.

Etouvie

Construit en plusieurs phases entre 1959 et 1976 par la Chambre de Commerce et d’Industrie pour répondre aux besoins de logements des salariés de l’espace industriel nord, le quartier prioritaire d’Etouvie est situé dans un cadre verdoyant en fond de vallée de la Somme. Ce quartier est enclavé par une coupure naturelle (la Somme) et deux coupures urbaines fortes (A16, Route d’Abbeville).

Abritant environ 7 600 habitants et composé à plus de 90% d’habitat social, ce quartier est marqué par les indicateurs socio-économiques les plus dégradés de la ville d’Amiens (60% des familles du parc social vivent sous le seuil de pauvreté). Ce quartier a également été concerné par tous les dispositifs de la politique de la ville depuis le Développement Social des Quartiers jusqu’au NPNRU.

La nouvelle géographie prioritaire a renouvelé le zonage existant traduisant la difficulté à faire évoluer la diversité sociale au sein d’un quartier homogène sur le plan urbain.

Pierre Rollin

Construit dans les années 70 selon une composition d’ensemble organisée le long d’un mail piéton central et d’un pôle commercial, Pierre Rollin se caractérise par un habitat collectif très dense (90% de collectifs) avec des résidences d’habitat social. La proximité immédiate de copropriétés privées, des faubourgs historiques et du tissu pavillonnaire récent offre une diversité de formes urbaines autour d’un quartier d’habitat social d’une dimension relativement modeste.

La population du quartier prioritaire est de 2 135 habitants. Ces dix dernières années, le niveau de vie de la population s’est particulièrement dégradé comme le révèlent différents indicateurs (allocataires du RSARevenu de solidarité active, revenu médian) qui attestent du décrochage de ce quartier pourtant situé dans un secteur plutôt favorisé de l’agglomération.

Le centre commercial porté par une locomotive alimentaire regroupe 16 cellules, la très faible vacance atteste d’une dynamique commerciale solide. La présence de services publics associée au centre commercial en coeur de quartier constitue un élément d’attractivité à une échelle bien plus large que celle du quartier prioritaire.

L’entrée de ce territoire dans la géographie prioritaire et dans le programme NPNRU atteste d’un décrochage du niveau de vie des habitants et d’un impératif de requalification du quartier.

> Convention_NPNRU_AMIENS - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 48,32 Mb

2 - Communauté d’agglomération de la baie de Somme (CABS)

Avec l’inscription du quartier Soleil-levant au titre de quartier d’intérêt régional, la Communauté d’agglomération de la baie de Somme bénéfice pour la première fois de l’intervention de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) . L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des habitants et de promouvoir une qualité urbaine.

Historique du quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV)

Construit dans les années 60, le quartier regroupe une majorité de logements collectifs sociaux. Ce secteur présente des besoins forts, confrontés à des problèmes récurrents d’actes d’incivilités et de dégradations, posant la nécessité de la mixité sociale et la question de la diversification de l’habitat.

Avec un revenu médian de 6 000 €/an, la situation de pauvreté des ménages sur le quartier du Soleil Levant est plus importante que les autres quartiers prioritaires de la politique de la ville d’Abbeville, mais aussi parmi les plus bas de la région.

Les précarités au logement et monétaire sont caractérisées avec la part importante d’allocataires CAF percevant une allocation logement et la forte dépendance financière liée aux prestations de la CAF (+65 % d’allocataires avec des revenus constitués de     50 % à 100 % de prestations sociales).

qpv_quartiers_prioritaires_politiques_villes_abbeville_20210222304-4

Plan de situation des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) – Abbeville

> Convention_NPNRU_ABBEVILLE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 15,98 Mb

3 - Les acteurs

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine est chargée de la mise en œuvre de ce programme : http://www.anru.fr/

La préfète et la directrice départementale des territoires et de la mer sont respectivement, déléguée territoriale et déléguée territoriale adjointe de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine .

Le NPNRU est suivi par la Direction départementale des territoires et de la mer pour les quatre quartiers prioritaires de la politique de la ville de la Somme.